CC quête Sitemap
La Haute Disponibilité  / Les composants  / La Disponibilité Applicative  / Cluster  / Cluster de Haute Disponibilité  / SteelEye LifeKeeper  /  Installation et Description des principes liés à LifeKeeper

Installation et Description des principes liés à LifeKeeper

Dans cette partie, on va décrire la structure d’un cluster de haute disponibilité. Les exemples seront construit à partir de LifeKeeper Linux et Windows. Un cluster se compose au minimum de deux nœuds : ceci n’ont pas forcement la même configuration. Mais pour fournir une solution de haute disponibilité, il faut s’assurer que l’on dispose de matériels fiables utilisable 24h/24h pour les nœuds du cluster. Pour tous les single Point of Failure (SPOF) on doit mettre en place une redondance. Chaque nœud doit avoir au moins deux interfaces réseaux. Il faut s’assurer que la solution que l’on a mise en place comble tous les problèmes pouvant survenir afin de réduire les temps d’interruptions.Apres avoir monté le matériel, la première chose à faire est d’installer et de configurer proprement le système. Cela inclut aussi la configuration du réseau : nom des machines, DNS et configuration IP. L’étape suivante consiste à installer le cœur du programme de cluster sur tous les nœuds.

2-Cluster Node
Cliquer sur l'image pour l'agrandir


Apres la configuration du système, la prochaine étape sera de configuré les connections à des données partagées (NFS) ou à un SAN ... Ces connections devront être redondantes. LifeKeeper supporte les configurations multi-chemins et c’est un point primordial pour un logiciel de cluster. Un autre point important est la reconnaissance des noms réels de volume même si l’on utilise différents moyens d’attachement. Pour cela, Lifekeeper utilise des drivers multi-chemins spécifiques.

Du niveau du logiciel de cluster, les données présentes dans les différentes unités de stockage seront en sécurité. Cela signifie qu’il y aura aucune activité du cluster afin de sécuriser ces données. Durant l’installation, l’accès à des données partagées sera disponible depuis tout nœud du cluster.

configuré les connections à des données partagées (NFS) ou à un SAN
Cliquer sur l'image pour l'agrandir


L’étape suivante est la configuration de l’heartbeat (battement de cœur) . Le heartbeat est nécessaire pour l ‘échange d’information entre les nœuds du cluster qui permettent par exemple de savoir si un nœud est en vie par rapport à un autre. Les connections servant pour le heartbeat doivent être redondantes. LifeKeeper accepte des connections LAN, ou des connexions séries et des volumes séparés comme liaison pour le heartbeat. Un exemple classique est de réalisé un LAN privé entre les nœuds du cluster. Il est recommandé d’utilisé une seconde interface de backup pour le heartbeat en utilisant les liaisons séries ou le LAN public. L’avantage de la liaison série est d’utiliser un moyen de communication différent avec des éléments propre à lui plutôt que d’utiliser tout le temps le même élément. De plus le heartbeat ne demande pas une grande bande passante.

Si tous les heartbeats sont injoignable, on se retrouve dans un état “split brain”. Pendant cette période, tous les nœuds vont mettre en service leur application en même temps. LifeKeeper propose des solutions pour gérer ce cas.

la configuration de l’heartbeat
Cliquer sur l'image pour l'agrandir


Apres l’installation et la configuration de chaque nœud du cluster, la prochaine étape est de réaliser la connexion des clients au cluster. La première chose à s’assurer est qu’il n’y a aucun problème au niveau des clients notamment sur leurs interfaces de communication. Pour approcher le niveau de disponibilité maximum, Même les connections du client au cluster doivent être redondante. Pour utiliser une application protégée , le client doit se connecté à une adresse logique. Bien sur, le client ne peut jamais identifier quels nœuds du cluster est actif donc la gestion de sa connexion est transparente. De plus, aucun logiciel tiers n’est nécessaire pour se connecter à un cluster.

réaliser la connexion des clients au cluster
Cliquer sur l'image pour l'agrandir